Vous êtes ici

Afrique

Gouvernement- Walis : les 3 directives du premier ministre

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 19:17

La rencontre Gouvernement-Walis, entamée hier samedi en présence du chef de l’État, a vu aujourd’hui le premier ministre donner quelques directives aux responsables des 58 wilayas. Aimene Benabderrahmane s’est en effet penché sur plusieurs questions importantes, dont celles portant sur les pouvoirs des élus locaux.

Dans un discours prononcé aujourd’hui, le 26 septembre 2021, le premier ministre a abordé devant les 58 walis plusieurs affaires qui revêtent une grande importance. Le premier ministre a notamment donner trois nouvelles directives.

Recensement, APC et bureaucratie

Aimene Benabderahmane a fait savoir que plus de pouvoir vont être accordés aux APC, et donc aux élus locaux. Une demande qui a été faite par Youcef Aouchiche dernièrement, le premier homme au FFS. Le premier ministre, toujours dans ce contexte, a invité à créer des cellules d’écoute pour être plus proches des préoccupations des citoyens.

Lors de son dernier discours Aiemene benabderrahmane a également indiqué que son gouvernement va procéder à un recensement général de la population et de l’habitat. Il a aussi indiqué qu’une enquête statistique municipale complète va se faire pour réduire les inégalités et booster le développement.

La troisième directive du premier ministre concerne la bureaucratie. Devant les walis, il a notamment souligné la nécessité de simplifier les procédures administratives et l’importance de lutter contre la bureaucratie afin d’améliorer le service public, et de contenir les jeunes énergies porteuses de projets et d’idées créatives.

Pour conclure, Benabderahmane a également rappelé que les zones de l’ombre restent un problème d’actualité, et ce, malgré les « avancées » qui ont été enregistrées ces derniers mois.

L’article Gouvernement- Walis : les 3 directives du premier ministre est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Lycées, entre phénomènes de mode et mesures de chasteté

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 18:30

Un sujet qui a toujours fait polémique en Algérie refait surface cette année avec des critères tantôt compréhensibles et justifiables tantôt saugrenus et abusés. On parle bien de la tenue vestimentaire dans les établissements scolaires.

Les lycées algériens sortent instruction après instruction, chacun fixe des règles concernant la tenue correcte exigée pour les filles et les garçons, et ce, hormis la blouse obligatoire pour tous, dès la rentrée scolaire. C’est le cas du lycée Houari Boumediene d’El Achir de la Wilaya de Bordj Bou Arreridj, publiant une instruction qui dicte, selon son règlement intérieur, les critères de cette tenue.

De l’interdiction de “coupes bizarres qui vont à l’encontre de l’éthique de l’éducation et de l’enseignement”, les pantalons déchirés et les casquettes pour les garçons, les vêtements “serrés” pour les filles, toujours pour les lycéennes pas de maquillages ou d’accessoires et pour couronner le tout, on sait que l’utilisation du téléphone portable est interdite, or on parle ici d’interdiction de le ramener dans l’enceinte de l’établissement.

Quant aux mesures préventives contre le Covid-19, elles ont été timidement mentionnées en bas.

Tenue correcte, le bouchon est-il poussé un peu trop loin ?

C’est un sujet clivant, aussi bien entre les élèves que leurs parents, certains félicitent ces restrictions et trouvent que c’est tout à fait normal d’imposer ces règles, d’autres déplorent toutes ces interdictions exagérées en s’interrogeant sur leur pertinence quant au bon déroulement du cours.

Il est important de préciser que si toutefois, ces interdictions qui semblent porter atteinte à la morale publique ne sont pas respectées, l’élève en question ne pourra pas accéder à l’établissement.

L’article Lycées, entre phénomènes de mode et mesures de chasteté est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Covid-19 : le bilan détaillé de ce 26 septembre

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 18:00

En Algérie, la pandémie de la covid-19 fait de moins en moins de ravages. Cette décrue, insistent les spécialistes, doit inciter la population à la vaccination. Aujourd’hui, le 26 septembre 2021, les chiffres démontrent encore que malgré la baisse des infections, le danger demeure présent.

Le ministère de la Santé a indiqué dans son bilan de ce dimanche que le pays a recensé 10 décès causés par le virus ces 24 dernières heures. Les mêmes chiffres soulignent aussi que l’Algérie a enregistré 148 nouveaux cas de contamination, 115 guérisons.

Suite au bilan d’aujourd’hui, le total des cas de contamination en Algérie s’élève donc à 202.722 cas. Le pays a également recensé, et ce, depuis le début de la pandémie, pas moins de 5788 décès.

Immunité collective : c’est pour bientôt

Le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid, a annoncé il y a quelques jours des chiffres positifs concernant le taux de vaccination en Algérie. En effet, le ministre a dévoilé que 50 % de la population algérienne concernée a été vaccinée.

Des chiffres bons certes, mais ambiguës affirment plusieurs spécialistes. Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique, reste quant à lui sceptique. Il affirme que  » l’Algérie n’a pas encore atteint l’immunité collective« .

Pour ce spécialiste, « lorsqu’on parle de 10 millions d’Algériens, je pense que la majorité n’ont reçu qu’une première dose ». Merabet indique que seulement le tiers de ce nombre ont reçu les deux doses. Un constat qui veut dire que le pays est encore loin d’avoir atteint une immunité collective, ce qui nous expose au risque d’une quatrième vague.

L’article Covid-19 : le bilan détaillé de ce 26 septembre est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants à Simon Compaoré, désormais président d'honneur du parti

Lefaso.net (Burkina Faso) - dim, 26/09/2021 - 17:59

C'est dans une ambiance empreinte de reconnaissance au président sortant de leur parti, Simon Compaoré, que les participants au deuxième Congrès extraordinaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) assistent, ce dimanche 26 septembre 2021 à Ouagadougou, à la clôture des travaux de cette deuxième instance suprême du parti.

L'un des grands enjeux de ce congrès était sans doute le renouvellement de l'organe dirigeant, le Bureau exécutif national (BEN), notamment la présidence du parti.

Après "plusieurs castings" des congressistes, le président Simon Compaoré cède la tête du parti à Bala Alassane Sakandé.

Ce dernier, par ailleurs Président de l'Assemblée nationale, était jusque-là deuxième secrétaire au secrétaire exécutif du parti.

Qualifié de "monument", de "baobab" politique, Simon Compaoré a été accueilli dans un tonnerre d'ovations dans la cuvette du Palais des sports de Ouaga 2000 qui accueille cet événement politique.

Président intérimaire du MPP à partir d'août 2017, Simon Compaoré sera confirmé à la présidence du parti à l'occasion d'un congrès ordinaire en mars 2020.

Homme politique aux propos aussi chocs que parfois contreversés, il aura sans doute marqué, activement, la vie politique burkinabé.

Simon Compaoré est, désormais, le président d'honneur du MPP. Ainsi devient-il pour le MPP, ce que Blaise Compaoré est au CDP.

C'est donc une nouvelle ère qui s'ouvre, à partir de cet après-midi dominical, pour le parti au pouvoir.

O.L
Lefaso.net

Catégories: Afrique

Qui est Samir Aggoune, le nouveau porte-parole de la présidence ?

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 17:56

Le président de la République a procédé ce dimanche 26 septembre 2021 à la nomination d’un nouveau porte-parole de la Présidence de la République. Il s’agit de Samir Aggoune, qui occupait ce même poste par intérim.

Le nouveau porte-parole de la présidence était enseignant à la faculté des sciences de l’information et de communication à l’université d’Alger 3. Il a également fait une carrière en journalisme au sein de plusieurs médias.

Il a exercé en tant que journaliste à la chaine Echorouk TV. Avant cela, il a occupé le poste de Directeur de l’information à la chaine Dzair News, avant de démissionner de ce poste en novembre 2018, après quatre années passées dans cette chaîne.

Avant d’intégrer l’équipe de Dzair News en 2014, il a fait un passage remarqué à la radio nationale. En 2016, il est nommé à la tête de la Direction de l’information de la chaine privée après le départ de Djamal Maafa.

En août 2020, Tebboune avait nommé Samir Aggoune, par décret présidentiel du 29 Dhou El Hidja 1441 correspondant au 19 août 2020, chargé de mission à la Présidence de la République.

Porte-parole de la présidence par intérim

Suite au départ de Belaïd Mohand-Oussaïd du poste de porte-parole de la présidence, au lendemain de son retour de son voyage de soins d’Allemagne, Samir Aggoune a été nommé à ce poste par intérim.

Sa première apparition officielle remonte au 7 juillet 2021, lorsqu’il a annoncé la composante du nouveau gouvernement de Aïmene Benabderrahmane. Ce dimanche, le président de la République l’a nommé, par décret présidentiel, comme porte-parole officiel de la présidence de la République.

Par ailleurs, le chef de l’État a également signé un décret présidentiel par lequel il a nommé Abdelaziz Khalef Directeur de cabinet de la Présidence de la République, indique un communiqué de la présidence.

L’article Qui est Samir Aggoune, le nouveau porte-parole de la présidence ? est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Vols Marseille – Alger : le billet à moins de 50 euros chez Vueling

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 17:54

Après une fermeture de plus d’une année, les autorités ont annoncé, le 1er juin dernier, la réouverture partielle des frontières aériennes, avec un nouveau programme de vols internationaux, mis en place le 28 août de l’année en cours, qui vise à augmenter le nombre de vols à 64 par semaine avec sept pays, dont 48 vols entre l’Algérie et la France.

Depuis cette réouverture, la compagnie aérienne espagnole, Vueling, est devenue la seule compagnie étrangère à opérer des vols vers l’Algérie à partir de deux pays différents, où elle est autorisée à opérer depuis sa base à l’aéroport international d’El Prat à Barcelone et au départ de l’aéroport de Marseille Provence.

En effet, la low cost espagnole opère chaque semaine, deux vols depuis la ville de Barcelone, et ce, conformément au principe de réciprocité. Notons que la compagnie aérienne nationale, quant à elle, programme également deux jours par semaine, à savoir le dimanche et le jeudi, afin d’opérer ses vols.

48 euros pour la ligne Marseille – Alger chez Vueling

Pour le mois de novembre, Vueling a déjà commencé la commercialisation de ses billets d’avion sur son site pour la ligne Marseille – Alger. Les prix proposés par ladite compagnie sont les plus bas en comparant de ses concurrentes.

Les billets présentés pour la vente sont pour des vols prévus tous les jours, sauf les mardis et les dimanches, tout en long du mois de novembre.

Dans le site, les prix des billets d’avion sont proposés à des prix bas, arrivés à 48 euros et peuvent atteindre jusqu’à plus de 450 euros.

Il est cependant utile de rappeler qu’aucune compagnie aérienne n’a obtenu l’autorisation officielle pour opérer des vols en mois de novembre. Donc, ces vols vont être certainement annulés, vu que la low cost espagnole maintient en vente actuellement les billets d’avion en novembre pour des vols qui dépendent de son programme annuel.

L’article Vols Marseille – Alger : le billet à moins de 50 euros chez Vueling est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Noureddine Bedoui placé sous contrôle judiciaire

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 17:28

Rien ne va plus pour le dernier premier ministre de Bouteflika. Nouredine Bedoui, qui a pu jusqu’à là éviter le sort réservé à Ouyahia et Sellal, vient de faire face à une décision du juge du tribunal de Sidi M’Hamed. Même si l’ancien premier ministre évite, encore une fois, la prison, il n’en sort pas tout à fait indemne.

En effet, aujourd’hui, le 26 septembre 2021, le tribunal de Sidi M’Hamed vient de mettre l’ancien premier ministre Nouredine Bedoui sous contrôle judiciaire. Une décision du juge qui s’accompagne d’une interdiction de quitter le territoire national, vu que le passeport de l’ancien responsable a été également confisqué.

Coup dur pour Bedoui

Bedoui qui a été premier ministre alors que Bouteflika s’apprêtait à sortir par la petite porte d’El Mouradia, a été rattrapé par plusieurs scandales qui lui ont valu sa convocation par la justice Algérienne. Corruption, abus de pouvoir, dilapidation et détournement du foncier, Bedoui risque gros.

Même si les accusations portées contre Bedoui ne concernent pas la période ou il occupait le poste de premier ministre, cela n’empêche pas qu’elles puissent lui valoir la prison. Une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de sa tête. Bedoui est notamment accusé d’avoir octroyé illégalement plusieurs marchés à des entrepreneurs qui ne remplissait pas les conditions légales et qui ne respectaient pas les normes nécessaires à la réalisation de ces projets.

Les accusations portées à l’encontre de Bedoui concernent des affaires de corruption qui remontent à l’époque où il occupait le poste de wali de Constantine. C’était avant qu’on le nomme ministre de la Formation professionnelle, puis ministre de l’Intérieur et enfin Premier ministre jusqu’au 19 décembre 2019.

L’article Noureddine Bedoui placé sous contrôle judiciaire est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Présidence : Tebboune procède à de nouvelles nominations

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 17:03

Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a procédé, ce dimanche 26 septembre 2021, à de nouvelles nominations au sein de la Présidence de la République.

Selon un communiqué de la Présidence, Tebboune a nommé, par décret présidentiel, un nouveau chef de cabinet et un nouveau porte-parole à la présidence de la République.

« Le président de la République a signé, aujourd’hui, un décret présidentiel par lequel il a nommé Abdelaziz Khalef Directeur de cabinet de la Présidence de la République », lit-on dans le communiqué.

Cette nomination intervient en « remplacement de Noureddine Beghdada, qui est appelé à de nouvelles fonctions », précise-t-on encore selon la même source.

Nouveau porte-parole à la présidence de la République

Par ailleurs, « le président a également signé un décret présidentiel par lequel il a nommé Samir Aggoune comme porte-parole officiel de la présidence de la République », ajoute encore la même source. Ce dernier occupait le poste du porte-parole de la Présidence de la République par intérim.

Il convient de noter que le poste de porte-parole à la présidence est occupé, depuis le 29 décembre 2020, par Belaïd Mohand Oussaïd. Ce dernier avait été alors nommé par Tebboune, ministre conseiller à la communication porte-parole de la présidence de la République.

L’article Présidence : Tebboune procède à de nouvelles nominations est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Sud-Kivu : au moins 320 cas de femmes accusées de sorcellerie enregistrés entre juin et septembre

Radio Okapi / RD Congo - dim, 26/09/2021 - 17:03


L’Association des femmes de médias du Sud-Kivu a enregistré plus de 320 cas des femmes accusées de sorcellerie au Sud-Kivu entre Juin et Septembre. Ce qui traduit, selon cette association, un nouveau mode de violences faites aux femmes et qui prend de l’ampleur dans plusieurs territoires de la province. Car, de plus en plus de femmes âgées sont accusées d’être des sorcières, humiliées et lynchées à mort par les jeunes

Catégories: Afrique

La Coupe du Monde de la Pâtisserie : l’Algérie dans le top 10

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 16:53

La Coupe du Monde de la Pâtisserie est un concours culinaire international consacré à la pâtisserie, qui se déroule tous les deux ans à la ville de Lyon en France. Il est initié par le chef pâtissier Gabriel Paillasson. Ce dernier récompense la meilleure équipe de pâtissiers nationaux.

Cette année, le concours a réuni dans sa 16ᵉ édition qui s’est tenue pendant le Sirha Lyon, salon de restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation à Lyon, vingts nations pour une journée de compétition autour de la pâtisserie, et ce, le 24 et le 25 septembre.

Pour ce concours présidé par Pierre Hermé, les pâtissiers de différents pays disposaient de 10 heures seulement afin de réaliser trois épreuves de dégustation, à savoir, un dessert à partager, un entremets glacé et un dessert de restaurant. En outre, les mêmes candidats doivent passer deux autres épreuves artistiques, dont une sculpture en chocolat et une autre de sucre.

Une équipe qui regroupe les meilleurs chefs pâtissiers

Portant sur thème « Tout art est imitation de la nature », une équipe algérienne composée de talentueux pâtissiers a été présente lors dudit concours.

Il s’agit de quatre chefs pâtissiers, à savoir, le candidat chocolat, Salah Amour, chef de la pâtisserie algéroise Le Roi ; le candidat ayant réalisé l’entremet glacé, Mehdi Mehenni en l’occurrence, chef pâtissier algérois ; le sucre capitaine, le chef pâtissier Abderrazak Abdoun ; et enfin le président de l’équipe, le chef pâtissier habitué des concours et compétitions, Fouas Yakoub Mehenni.

Avec ces quatre brillants candidats, qui ont représenté fièrement et dignement leur pays, l’Algérie est classée à la dixième position.

Les Italiens remportent la Coupe de cette année

Cette 16ᵉ édition, tenue pendant le Sirha Lyon, était placée sous le signe de la résilience et de la créativité.  » Cette finale a été marquée par l’émotion et la créativité, ainsi que les saveurs et couleurs qui se sont dégagées des desserts des 11 équipes participantes”, a souligné Pierre Hermé, Président du concours depuis septembre 2019.

Il est utile d’indiquer que pour cette année, l’équipe italienne, composée de Massimo Pica, Lorenzo Puca, Andrea Restuccia, a remporté ce samedi 25 septembre la finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie 2021, tandis que l’équipe française s’est hissée à la troisième position.

Notons que cette pour sa 16e édition, l’épreuve du dessert à l’assiette a été remplacée par celle du dessert de restaurant, afin de valoriser le métier de pâtissier de restaurant.

Il convient également d’ajouter que les jurés ont porté une attention particulière aux alliances de saveurs, aux textures, aux jeux de températures et au dressage de ces desserts éphémères destinés à être dégustés immédiatement.

L’article La Coupe du Monde de la Pâtisserie : l’Algérie dans le top 10 est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

ANSEJ : quelles sont les catégories exemptées du paiement de dettes ?

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 16:30

Beaucoup d’entreprises créées dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat Anade (ex-Ansej), sont en crise et nécessitent une prise en charge. Face à cela, l’Agence propose plusieurs solutions.

La question des dettes accumulées a été abordée, une nouvelle fois, par le Directeur général de l’agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat Anade (ex-Ansej), Mohamed Cherif Bouaoud.

Dans un entretien accordé au quotidien Echaab, le responsable a indiqué que les catégories qui n’ont pas encore versé trois tranches aux banques sont la plupart des cas. Face à cela, « nous travaillons à régler leurs situations en les intégrants et en leur accordant des projets leur permettant de se relever », a-t-il déclaré.

D’ailleurs, « c’est le cas avec plusieurs entreprises créées dans le cadre du dispositif, et qui sont dans cette situation », selon lui. L’intervenant a également abordé la question des catégories exemptées du paiement de dettes.

À ce propos, il affirme que les catégories exemptées sont : « les entreprises dont les propriétaires sont décédés, celles touchées par les catastrophes naturelles (tel que les feux de forêt) et celles dont les propriétaires sont atteints d’empêchement physique ou moral en exerçant leurs activités respectives ».

Mohamed Cherif Bouaoud a également fait état d’une proposition en cours l’étude, relative aux entreprises dont l’activité ne suit plus le rythme des évolutions technologiques et économiques et qui ne sert désormais pas à grand-chose.

Le Fonds de caution mutuelle de garantie

En cas d’échec du projet, le premier responsable de l’ex-Ansej a souligné que son Agence a réadapté les mesures du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédit. Ce dernier est garant des prêts accordés par les banques et assure également la protection du jeune promoteur.

« En cas d’échec du projet, il existe un fonds qui prend en charge les dettes de la banque », a-t-il encore souligné. Selon lui, ce Fond a deux missions principales ; donner au jeune une garantie auprès de la banque avant de recevoir le prêt, en échange d’une adhésion au fonds à hauteur de 1,5 % par an de la valeur du prêt.

Et en contrepartie, la banque garantit une indemnisation du prêt à 70 %. Cela veut dire qu’il n’y aura pas de poursuite par la banque contre le jeune promoteur propriétaire du projet.

L’article ANSEJ : quelles sont les catégories exemptées du paiement de dettes ? est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Alger : un Chinois et 2 policiers au cœur d’un trafic de passeports

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 15:30

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les services sécuritaires de la wilaya d’Alger ont réussi à mettre hors d’état de nuire l’activité de trois personnes.

En effet, le procureur de la République près le tribunal de Dar El Beida a prononcé une peine de cinq ans de prison ferme à l’encontre d’un ressortissant Chinois, qui est dans un état de fuite, assortie d’une amende d’un million de dinars, avec un mandat d’arrêt.

Dans la même affaire, le procureur de la République a également requis une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 200 000 dinars à l’encontre de deux policiers, pour deux accusations, à savoir, l’abus de fonction et réception d’indus avantages. Ces derniers travaillent à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene.

Des ressortissants Chinois résidant illégalement en Algérie

La poursuite judiciaire à l’encontre des mis en cause s’est intervenue suite à  » de graves incidents  » à l’aéroport susmentionné, où un mouvement de transport inhabituel pour la prise en charge de ressortissants Chinois résidant illégalement en Algérie, par des éléments de la police des frontières, a été repéré.

Les Chinois en question disposaient de passeports, portant de manière anormale, le cachet de la police des frontières, et ce, malgré qu’ils n’ont pas quitté le territoire national. Sur ce, une enquête a été ouverte, où les trois mis en cause précités ont été convoqués.

L’enquête dans la même affaire a révélé l’implication du Chinois, actuellement en fuite. Ce dernier vendait des passeports portant le cachet des deux policiers, aux ressortissants Chinois pour des sommes estimées à 65 millions de centimes.

Il est également utile d’indiquer que le verdict a été renvoyé au 10 octobre de l’année en cours.

L’article Alger : un Chinois et 2 policiers au cœur d’un trafic de passeports est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Éducation islamique : le programme scolaire fait réagir les Oulémas

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 15:29

La rentrée scolaire de cette année 2021 s’annonce tendue. Après la polémique portant sur l’enseignement de Tamazight voilà que la matière de l’éducation islamique fait sortir l’association des Oulémas musulmans de leur silence.

L’école Algérienne a toujours été le théâtre des luttes qui opposent plusieurs courants rivaux que compte le pays. Cette lutte, souvent silencieuse, est projetée ces derniers temps sur le devant de la scène médiatique, notamment grâce aux réseaux sociaux.

Après la polémique suscitée par l’exclusion du Tamazight du programme officiel de l’enseignement, voici que les Oulémas Musulmans soulignent que l’éducation Islamique, matière pourtant clouée au cœur de l’école Algérienne, est entrain de se faire marginaliser.

L’éducation islamique marginalisée en Algérie ?

Sur sa page Facebook, l’association des Oulémas musulmans algériens s’interroge. Elle réclame des explications concernant la réduction du volume horaire de la matière de l’éducation islamique au sein de l’emploi du temps du programme de la nouvelle année scolaire 2021.

Mais sur le terrain, l’éducation islamique est-elle vraiment entrain d’être marginalisée ? En fait, cette matière est l’une des mieux servies en termes de volume horaires. Le ministère de l’Éducation a décidé de lui attribuer 18 heures par semaine.

Les Oulémas n’ont toutefois pas complètement tort pour autant, le volume horaire de cette matière risque de baisser sur le terrain, mais pas au-dessus dès 18 heures alloués par le ministère. La baisse concernerait donc certaines écoles qui consacrent, selon El Chourouk, plus de 30 heures par semaine à cette matière, ce qui est interdit par la loi. Il est aussi notable que les écoles coraniques administrent aussi des cours d’éducation islamique.

L’article Éducation islamique : le programme scolaire fait réagir les Oulémas est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

La justice fait tomber un autre ministre de l’ère Bouteflika

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 15:24

Le défilé des anciens hauts responsables de l’État de l’ère du président déchu Abdelaziz Bouteflika n’en finit pas. Un nouveau ministre de cette époque vient d’être rattrapé par des faits de corruption. Il s’agit de Mohamed Loukal, en sa qualité d’ancien ministre des Finances et ancien gouverneur de la Banque d’Algérie.

Ce dimanche 26 septembre 2021, le juge instructeur du pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed à Alger a placé Mohamed Loukal en détention provisoire pour des accusations liées à la corruption.

Après sa comparution aujourd’hui devant le juge instructeur près la même juridiction, le prévenu fait face à des accusations « d’abus de fonction et octroi d’indus avantages ».

Dans le cours de la semaine écoulée, l’ancien ministre des Finances avait fait objet d’une convocation, en compagnie de l’ancien Premier ministre Noureddine Bedoui, pour comparution devant le juge instructeur. En principe, Loukal était cité comme témoin.

Ancien gouverneur de la Banque d’Algérie

Pour rappel, Mohamed Loukal avait été nommé ministre des Finances le 1er avril 2019, dans le gouvernement de Noureddine Bedoui. Avant, il dirigeait depuis deux ans et demi une institution également plus importante : la Banque d’Algérie.

Le 23 juin de l’année en cours, Loukal avait été cité dans une affaire liée à « l’octroi d’avantages, la conclusion douteuse de marchés, la dilapidation de deniers publics et l’obtention de pots-de-vin » au profit de l’homme d’affaires Noah Kouninef.

Son nom est cité dans cette affaire en tant qu’ancien gouverneur de la Banque d’Algérie. Son nom figure parmi une longue liste d’anciens ministres à l’instar de Abdelhamid Temmar, Abdeslam Bouchouareb, Amar Tou, Houda Feraoune, Amar Ghou, Hocine Nacib et l’ancien wali d’Alger Abdelkader Zoukh.

L’article La justice fait tomber un autre ministre de l’ère Bouteflika est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Les blessures priveront Belmadi de ses stars?

Algérie 360 - dim, 26/09/2021 - 15:23

L’international algérien, Islam Slimani, a souvent fait couler beaucoup d’encre grâce à son jeu, ses attaques et ses buts. Cette fois-ci c’est la triste nouvelle de sa blessure qui fait parler de lui.

Pendant le match opposant son équipe l’Olympique Lyonnais au FC Lorient pour la 8ème journée de Ligue 1, Slimani fait une bonne entrée de jeu en deuxième mi-temps, il délivre une passe décisive à Karl Toko Ekambi, permettant à ce dernier d’égaliser pour le club Lyonnais. La joie fut de courte durée puisque il quitte la pelouse à dix minutes de la fin de la rencontre, pour cause, une blessure, dont on ignore la nature pour l’instant.

Titulaire lors des deux premières journées des éliminatoires, l’attaquant a inscrit quatre buts face à Djibouti et une passe décisive contre le Burkina Faso. Il pourrait donc ne pas faire partie des onze entrants pour la 3ème et 4ème journée des éliminatoires face au Niger.

Une mauvaise nouvelle aux portes des éliminatoires

Évoluant pour la plupart en Europe, ils offrent à leur clubs des prestations à la hauteur ce qui entraîne parfois des blessures, c’est le cas de Slimani mais aussi de son coéquipier Ramy Bensebaini, absent des entraînements de son club, à cause d’une blessure.

“Ramy Bensebaini a malheureusement pris un nouveau coup hier après-midi. Il ne pouvait pas s’entraîner aujourd’hui. Ce sera certainement un problème pour le week-end. Il se pourrait même qu’il ne soit pas là.” a déclaré son entraîneur Adi Hutter lors d’une conférence de presse.

Nos joueurs sont attendus pour des matchs de grande envergure, à savoir les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, ils devront être au top de leur forme pour maintenir leur impressionnante série d’invincibilité.

Slimani et Bensebaini, seraont t-ils absents lors des prochaines rencontres? Seul l’avenir nous le dira.

L’article Les blessures priveront Belmadi de ses stars? est apparu en premier sur .

Catégories: Afrique

Butembo : certains commerces et taxis appartiennent aux ADF (Maire de la ville)

Radio Okapi / RD Congo - dim, 26/09/2021 - 15:20


Le maire intérimaire de la ville de Butembo, le commissaire supérieur principal Mowa Baeki-Telly Roger a atteste le vendredi 24 septembre que « certaines boutiques et taxis-motos, des quartiers Wayene, Kamesi Mbonzo et Kimbulu dans la commune de Bulengera appartiennent aux ADF ».


C’était lors d’une tribune d’expression populaire tenue au rond-point Vuhira situé à cheval entre les trois quartiers, Wayene, Kamesi Mbonzo et Kimbulu.

Catégories: Afrique

Kinshasa : Equity BCDC lance le « Master Agent » dans les zones reculées grâce

Radio Okapi / RD Congo - dim, 26/09/2021 - 15:15


Lancement par Equity BCDC d’un nouveau produit bancaire dénommée « Master Agent ». Il s’agit de rapprocher les services bancaires des populations dans les zones les plus reculées du pays au travers d’une collaboration avec des structures intermédiaires.


La signature du contrat de partenariat avec ces entreprises a eu lieu le vendredi 24 septembre à Kinshasa.

Catégories: Afrique

Sénégal: 19 ans après le naufrage du «Joola», trop peu d'avancées pour les familles

RFI /Afrique - dim, 26/09/2021 - 15:09
Au Sénégal, plusieurs cérémonies sont organisées ce dimanche 26 septembre en mémoire des victimes du « Joola ». Il y a 19 ans, le 26 septembre 2002, le navire effectuant la liaison entre Dakar et Ziguinchor, surchargé, sombrait au large des côtes gambiennes. Les associations de victimes déplorent le peu d’avancées dans leurs revendications.
Catégories: Afrique

Nord-Kivu : reprise du trafic des minerais entre le Maniema, le Nord et Sud-Kivu

Radio Okapi / RD Congo - dim, 26/09/2021 - 15:09


Les minerais produits dans les provinces du Maniema, du Nord et Sud-Kivu peuvent désormais circuler librement dans les trois provinces. C’est le fruit du protocole d’accord relatif à la « libre circulation des minerais et la lutte contre la fraude minière », dans ces trois provinces, signé par les trois gouverneurs en septembre 2019.

Catégories: Afrique

Pages