Vous êtes ici

Agrégateur de flux

Tshopo : « Il n’y a pas bicéphalisme à la tête de l'exécutif provincial » (Vice-gouverneur)

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 14:11


« Dans la province de la Tshopo, il n’y a pas de bicéphalisme à la tête de l’exécutif provincial. Il n’y a plutôt qu’un seul gouverneur, appelé à expédier les affaires courantes conformément à la loi », a affirmé le vice-gouverneur de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, au sortir de la réunion institutionnelle élargie aux membres des services de sécurité, le jeudi 6 mai à l’assemblée provinciale. 

Catégories: Afrique

Lubero: Kamandi Lac et Kamandi Gite enclavées à la suite de l’impraticabilité de la route.

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 14:01


La route qui relie Kamandi Lac à Kamandi Gite, sur la côte Ouest du Lac Edouard est délabrée et engendre l’enclavement de cette zone du sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu). Même l’évacuation des malades pose des problèmes. Certains, y ont laissé la vie lors de l’évacuation vers le centre de sante à Kamandi Gite. Certaines femmes enceintes accouchent avant même d’atteindre le centre de santé, selon Sami Sakumi, président de la société civile de Kamandi. 

Catégories: Afrique

Région du Sahel : La Croix rouge burkinabè se mobilise pour offrir de l'eau potable et de l'assainissement aux déplacés internes

Lefaso.net (Burkina Faso) - ven, 07/05/2021 - 14:00

La Croix rouge burkinabè a procédé ce jeudi 6 mai 2021 à Dori au lancement du projet de renforcement de l'accès à l'eau potable et assainissement au profit des personnes déplacées internes. Le projet qui a une durée de quatre ans a été financé par l'Union européenne à plus d'un milliard de franc CFA. Le lancement des activités a connu la présence du gouverneur de la région du Sahel.

Dans la région du Sahel, le nombre de déplacés internes augmente de jour en jour. Cela est dû à l'action du terrorisme, obligeant les habitants des villages touchés à trouver refuges dans les chefs-lieux des communes. L'Etat burkinabè fait un effort pour venir aux secours de ces déplacés en leur offrant des abris et une meilleure condition de vie. En plus de l'Etat, bon nombre d'ONG et le système des Nations-unies accompagnent les actions du gouvernement à trouver un mieux-être à ces personnes déplacées.

Le Conseil national de secours d'urgence et réhabilitation (CONASU) à estime le nombre des déplacés internes au Burkina Faso à 1 147 699 à la date du 31 mars 2021. Plus de 18 000 nouveaux déplacés internes enregistrés suite aux récentes attaques terroristes, selon le conseil des ministres du mercredi 5 mais 2021.

Vu ce nombre croissant, la Croix rouge burkinabè en tant qu'acteur humanitaire se donne l'obligation de venir en aide à ces déplacés internes de la région du Sahel. Cela à travers le lancement du projet de renforcement de l'accès à l'eau potable et assainissement au profit des personnes déplacées internes dans la région du Sahel. Le projet s'étend sur trois provinces de la région notamment celles du Yagha, du Séno et de l'Oudalan. 4877 ménages pauvres et très pauvres soit 34 410 personnes ; sept écoles ; trois Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) et acteurs municipaux, les CVD les AUE, les volontaires, les ASBC ainsi que les agents des services techniques étatiques sont les bénéficiaires directs.

Denis Bationo, président Croix rouge burkinabè

A terme, selon Denis Bationo, le président de la Croix rouge burkinabè, c'est l'ensemble de la région du Sahel qui va bénéficier de meilleures conditions de vie. A l'en croire, le projet va permettre la réalisation d'ouvrages d'eau potable : des forages, PMH, AEPS et des latrines. Le projet a une durée de quatre ans. Il a été financé par l'Union européenne d'un montant de 2 000 000 d'euros soit 1 311 914 000 de francs CFA.

M. Bationo estime que par ce projet, la Croix rouge burkinabè entend contribuer à une meilleure prise en charge des personnes déplacées affectées par la crise sécuritaire dans la région du Sahel en limitant les risques de conflits du fait de la forte pression sur les points d'eau et à prévenir les maladies liées au manque d'hygiène.

Colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel

De l'avis du colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel, plusieurs déplacés internes sont enregistrés, en l'occurrence ceux de la commune de Seytenga. Leur premier besoin c'est de gagner de l'eau à boire. Il y a une urgence à agir selon le gouverneur, et la région du Sahel a besoin de tout le monde pour s'en sortir. L'action de la Croix rouge burkinabè, en lançant ce projet, est plus que salutaire parce qu'au-delà de des déplacés internes, c'est toute la région du Sahel qui a besoin de cette denrée.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori /Lefaso.net

Catégories: Afrique

La nueva estrategia de la UE para Rusia: un equilibrio de debilidad

Real Instituto Elcano - ven, 07/05/2021 - 13:33
Mira Milosevich-Juaristi. ARI 53/2021 - 7/7/2021

La nueva estrategia de la UE para Rusia será un equilibrio de debilidad.

Sanctions: la Russie menace les «Quatre Grands» de l’audit

RFI (Europe) - ven, 07/05/2021 - 13:30
La Russie pourrait interdire à certaines de ses entreprises de recourir aux services des « Quatre Grands » occidentaux de l’audit. Une mesure qui doit encore être précisée, mais qui pourrait à terme réduire la capacité de pression des États-Unis.
Catégories: Union européenne

Une société de la place recrute un consultant junior en management de la qualité

Lefaso.net (Burkina Faso) - ven, 07/05/2021 - 13:00

Position : Stagiaire

Diplôme Minimum : Bac+4 en Management qualité, économie ou gestion

Description des activités :

Assistance dans les missions d'accompagnement des organismes publics et privés dans la mise en œuvre de démarches normatives ISO 9001 : 2015

Collecte des données dans le cadre des missions stratégiques

Assistance et suivi des formations dispensées aux organismes publics et privés

Avec ou sans expérience professionnelle dans le domaine du management qualité

Stage rémunéré pouvant aboutir à un emploi

Durée : 6 mois

Contact : recrutementstage509@gmail.com

Position : Stagiaire

Diplôme Minimum : Bac+4 en Management qualité, économie ou gestion

Description des activités :

Assistance dans les missions d'accompagnement des organismes publics et privés dans la mise en œuvre de démarches normatives ISO 9001 : 2015

Collecte des données dans le cadre des missions stratégiques

Assistance et suivi des formations dispensées aux organismes publics et privés

Avec ou sans expérience professionnelle dans le domaine du management qualité

Stage rémunéré pouvant aboutir à un emploi

Durée : 6 mois

Contact : recrutementstage509@gmail.com

Catégories: Afrique

Sud-Kivu : le gouverneur visé par une motion de censure

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 12:57


Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, est visé par une motion de censure initiée par le député Georges Musongela. Il lui est reproché la mauvaise gestion des deniers publics, le détournement de l’aide du gouvernement central aux sinistrés de Nyamugo à Bukavu et de Kasika dans le territoire de Mwenga. 


Il est aussi reproché au gouverneur de ne pas agir face à l’insécurité dans la province. 

Catégories: Afrique

Au Togo, un "Loft" permet

Slateafrique - ven, 07/05/2021 - 12:20

Dans une villa au vaste jardin luxuriant sur les rives du lac Togo, dix jeunes scénaristes africains profitent pleinement d'une rare

read more

Catégories: Afrique

Au Ghana, les églises font le pari du numérique face au Covid

Slateafrique - ven, 07/05/2021 - 12:20

Messe en ligne, quête par paiement mobile, funérailles en str

read more

Catégories: Afrique

Perthes, al-Nur discuss peace in Sudan

Sudan Tribune - ven, 07/05/2021 - 11:52

May 6, 2021 (KHARTOUM) - Volker Perthes Representative of the UN Secretary-General for Sudan, and Abdel Wahid al-Nur head of Sudan Liberation Movement (SLM-AW) discussed peace in Sudan in a meeting held on Thursday.

Perthes is in the South Sudanese capital Juba as he would brief the UN Security Council about the ongoing efforts to achieve peace in Sudan and the democratic transition on 14 May.

He is expected to discuss the peace process with the South Sudanese officials ahead of the resumption of the negotiations between the government and the Sudan People's Liberation Movement-North of Abdel Aziz al-Hilu on 25 May.

In a tweet posted on Thursday, the UNITAMS head said he had a "Constructive exchange about questions of peace and citizenship in Sudan with Abdel Wahid al-Nur in Juba".

Also, the SLM-AW issued a statement saying that al-Nur briefed Perthes "about the Movement's vision to achieve a just, comprehensive and sustainable peace in Sudan (...) and the Sudanese Sudanese dialogue initiative inside the country that the Movement would announce soon".

The SLM-AW rejected joining the peace process held in Juba last year between the government, the armed groups in Darfur and the SPLM-N led by Malik Agar.

The holdout group says planning to hold an inclusive conference inside the country.

In a statement issued in Khartoum before his travel to Juba on 4 May, Perthes expressed hope that the imminent talks between the government and the SPLM-N al-Hilu will "encourage all remaining non-signatories to engage in good faith with the Sudanese authorities to achieve a just and comprehensive peace in Sudan".

(ST)

Catégories: Africa

RDC : Christophe Mboso appelle les députés nationaux à soutenir l’état de siège

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 11:40


La mesure du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, décrétant l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu tombe bien au regard de l’insécurité qui persiste dans cette partie du pays, a déclaré jeudi 6 mai le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia.  

Catégories: Afrique

S. Sudan official, Ethiopian ambassador discuss GERD, border disputes with Sudan

Sudan Tribune - ven, 07/05/2021 - 11:15

May 6, 2021 (JUBA) – South Sudan's Presidential Affairs Minister, Barnaba Marial Benjamin and the Ethiopian Ambassador to South Sudan, Nebil Mandi on Thursday discussed developments regarding the Ethiopia-Sudan border dispute, the Grand Ethiopian Renaissance Dam (GERD) negotiation and the upcoming elections in Ethiopia.

South Sudan's Presidential Affairs minister, Barnaba Marial Benjamin and the Ethiopian envoy to South Sudan, Nebil Mandi in Juba, May 6, 2021 (courtesy photo)

A statement extended to Sudan Tribune said Marial expounded Ethiopia's longstanding support to his country, stressing how Ethiopians stood with the South Sudanese when they needed friends.

He emphasized the importance of cooperation in linking the two countries and the region through electric power, highways and other vital infrastructure that facilitate utilisation of development potentials.

Commending Ethiopia's persistent efforts for peace and stability in South Sudan, Marial requested the ambassador to further enhance support for the full implementation of the peace agreement.

Meanwhile, Nebil briefed the South Sudanese official on the latest improvements in the Tigray region, notably the relief and humanitarian efforts being conducted by the Ethiopian government.

(ST)

Catégories: Africa

COVID -19 : la cheffe de la MONUSCO reçoit son vaccin

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 11:02


La vaccination contre la COVID-19 a débuté jeudi 6 mai pour le personnel de la MONUSCO.  La cheffe de la mission onusienne en RDC, Bintou Keita, était la première à recevoir sa dose de vaccin sur le site d'UTEXAFRICA dans la commune de Ngaliema.  


Bintou Keita encourage tout le personnel à se faire vacciner. Après elle, plusieurs agents internationaux et nationaux se sont faits également vaccinés. 


Le docteur Guy Bandu a rassuré le personnel sur l'importance du vaccin.  

Catégories: Afrique

Comment le reggae africain a réussi son émancipation

RFI /Afrique - ven, 07/05/2021 - 10:57
Quarante ans après la disparition de Bob Marley, le reggae africain fait résonner sa voix à travers le continent où il occupe une position singulière, défendu par de nombreux artistes dont quelques-uns ont acquis une stature internationale. S’il s’est affranchi de la tutelle jamaïcaine sur le plan musical, il en a conservé l’essence revendicative, qui participe de sa popularité. Sixième volet de la série consacrée aux grands courants musicaux d’Afrique sur RFI Musique.
Catégories: Afrique

COVID- 19 à Kinshasa : un immeuble de la Gombe mis en quarantaine

Radio Okapi / RD Congo - ven, 07/05/2021 - 10:53


Un immeuble situé sur l’avenue Katanga, dans la commune de la Gombe à Kinshasa a été mis en quarantaine depuis le lundi 3 mai. D'après des voisins, cette décision fait suite à la découverte des cas de COVID-19 parmi les habitants de ce bâtiment. La plupart de malades seraient des sujets indiens, qui se faisaient soigner en cachette. 

Catégories: Afrique

Avis de recrutement : d'un (e) Coordonnateur(trice) Technique

Lefaso.net (Burkina Faso) - ven, 07/05/2021 - 10:30

AVIS DE RECRUTEMENT EXTERNE N°19/JOB/HR/FY21
NOMBRE DE POSTES A POURVOIR : 01

Installé au Burkina Faso depuis 1976, Plan International Burkina Faso est une Organisation qui intervient dans le Développement ainsi que dans l'humanitaire et apporte une réponse dans le cadre de la crise sécuritaire et sanitaire. Plan International Burkina Faso œuvre pour faire progresser les droits des enfants et l'égalité pour les filles en particulier ceux qui sont exclus ou marginalisés, à travers la mise en œuvre de programmes et projets de développement qui offrent des avantages durables, en collaboration avec les communautés dans lesquelles vivent ces enfants.

La mission de Plan International Burkina Faso est d'apporter des améliorations durables dans la qualité de vie des enfants défavorisés des pays en développement, à travers un processus qui unit des personnes de cultures différentes et donne un sens et une valeur à leur vie. La protection et la promotion des droits des enfants et des jeunes constituent la priorité de Plan International Burkina Faso. L'Organisation intervient dans 12 des 13 régions du Burkina Faso.

Plan International Burkina Faso a obtenu de AFFAIRES MONDIALES CANADA par le truchement de Plan International Canada, un financement de $14M CAD pour la mise en œuvre d'un projet d'Education en situation d'urgence dénommé : « Renforcer le droit des filles à achever une scolarité sécurisée et à temps au Burkina Faso (FASST) ». Ce projet, qui est géré en consortium avec la Fondation Stromme au Burkina Faso est mis en œuvre en collaboration avec le Gouvernement du Burkina Faso, notamment le Ministère de l'Éducation Nationale de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN). La mise en œuvre du projet est effective depuis 2020 dans les régions du Nord, du Centre-Nord, du Sahel, et de l'Est.

Dans l'optique d'une bonne continuité des activités du projet, Plan International Burkina Faso recherche des candidats (es) hautement qualifiés (es) pour occuper le poste d'un (e) Coordonnateur(trice) Technique basé(e) à Ouagadougou.

Sous la supervision du Chief of Party (CoP), le(la) Coordonnateur(trice) Technique aura comme principales responsabilités :

• Assurer une coordination technique des activités sur le terrain ;
• Apporter un appui technique aux Field Officers dans l'accompagnement des partenaires, le suivi de la mise en œuvre des activités, la gestion des relations avec le personnel des ONG ;

• Venir en appui aux Field Officers dans le suivi des conventions avec les partenaires de mise en œuvre ;
• S'assurer de l'exécution des activités conformément aux TDRs, contrats et conventions ;
• Développer et suivre le cahier de bord d'exécution des activités des partenaires ;

• Maintenir une communication étroite avec les Fields Officers sur la mise en œuvre des activités confiées aux partenaires ;
• Assurer de concert avec les ONG partenaires le suivi des recommandations issues des visites de supervision du projet ;

• Apporter un appui technique au reste de l'équipe du projet lors des ateliers de formation, visites de terrain, etc.
• Effectuer toute autre activité liée à la sphère de travail et dans l'intérêt de l'organisation si nécessaire ;
• Assurer le rôle de point focal communication du projet.

Qualification-connaissances

• Être titulaire d'un diplôme universitaire de niveau Maitrise (Bac+4) ou un Master (BAC+ 5) en sciences sociales, sciences économiques, gestion des projets ou tout autre domaine équivalent ;
• Avoir au moins 5 ans d'expérience en gestion ou coordination de projet ou une expérience connexe ;

• Avoir un très bon esprit de créativité, et une forte capacité organisationnelle, d'analyse et de prise d'initiatives ;
• Être un bon auditeur avec de solides compétences en conseil ;
• Être organisé, méthodique et méticuleux ;
• Avoir des compétences en gestion de projet ;
• Avoir la capacité à rester calme et positif sous la pression et dans des situations difficiles ;

• Avoir la capacité de négocier, de persuader et d'influencer ;
• Avoir d'excellentes compétences en communication (a l'écrit et à l'oral) ;
• Être familier avec Microsoft Word, Excel et Powerpoint ;
• Avoir les capacités à produire des rapports, des analyses ;
• Avoir des connaissances dans le domaine de l'éducation et du système éducatif au Burkina est un atout.
• Avoir des connaissances des exigences des bailleurs de fonds du secteur de la gestion de projet et du développement, par exemple GAC, USAID, AFD, UE, DFID, ONU, etc. est un atout.

Conditions d'emploi et de candidature

Contrat de travail à durée déterminée d'une année, conditions salariales et avantages sociaux compétitifs, lieu d'affectation : Ouagadougou

Composition du dossier :
 Le diplôme requis
 Une lettre de motivation
 Un curriculum vitae détaillé en français + les contacts de trois (03) personnes de référence.

COMMENT POSTULER

Les candidats intéressés sont priés d'envoyer leur dossier de candidature, par email à job.burkina@plan-international.org, au plus tard le 16 mai 2021.
Processus du recrutement : présélection sur dossier suivie d'un test écrit et d'un entretien.

Tout travailleur de Plan International Burkina Faso doit veiller à ce que les politiques mondiales de Plan International pour la sauvegarde des enfants et des jeunes et celles sur l'égalité des sexes et l'inclusion soient pleinement intégrées conformément aux principes et aux exigences de la politique, y compris les normes et directives de mise en œuvre applicables à leur domaine de responsabilité. Cela comprend, mais sans s'y limiter, de s'assurer que le personnel et les associés connaissent et comprennent leurs responsabilités en vertu de ces politiques et du Code de conduite de Plan International, leur pertinence dans leur domaine de travail, et que les préoccupations sont signalées et gérées conformément avec les procédures appropriées.

Plan International est une Organisation qui prône l'égal accès à l'emploi et est engagée pour la protection des enfants et l'équité du genre et ses procédures de recrutement reflètent ces valeurs. Plan est un environnement non-fumeur. Les candidatures féminines sont encouragées.

Plan International Burkina ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt de dossiers, traitement de la candidature, test écrit, entretien d'embauche, etc.). En outre, Plan ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Par ailleurs, Plan décline toute responsabilité de publications frauduleuses d'offres d'emploi en son nom ou, de manière générale, d'utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Yaouba KAIGAMA

Le Représentant Résident

Catégories: Afrique

Pages